L’invention des territoires III, IV, V, VI / The invention of territories III, IV, V, VI, 2016

BECHARD_HUDON_IT_01_Photo_Guy_LHeureux

L’invention des territoires III, IV, V, VI

MATÉRIAUX : impressions au jet d’encre, papiers coton archive, encadrements en érable laqué couleur ardoise
DIMENSIONS : 32 cm (hauteur) x 47 cm (largeur) x 4,45 cm (profondeur), chaque encadrement
ÉDITION : édition de 2 + épreuve d’artiste

La série L’invention des territoires 3,4,5,6 résulte de notre intérêt pour différents procédés de triangulation du territoire, dont celui utilisé dès le XVIe siècle pour mesurer la distance d’une ville à une autre au moyen de la géométrie des triangles. Ou encore, la méthode de triangulation par positionnement géographique avec satellites (GPS). Ce qui nous intéresse, c’est la question spatiale au sens de cet entrecroisement du temps avec l’espace qui permet de délimiter, ou de surveiller, le territoire. Nous interrogeons la manière dont le territoire se construit et se transforme. En regard de cette réflexion, nous avons créé des topographies qui oscillent entre le céleste et le terrestre, rythmées par les lignes du temps. L’invention de territoires intuitifs et indéterminés ouvre la possibilité de nous dessaisir de notre manière habituelle de percevoir le temps et l’espace pour les ressaisir autrement.

Exposition

2016 ELLEPHANT, Montréal (Québec) Canada

The invention of territories III, IV, V, VI

MATERIALS: ink-jet prints, archival cotton paper, slate-grey lacquer maple frames
DIMENSIONS: 12 19/32″ (height) x 18 1/2″ (width) x 1 3/4″ (depth), each frame
EDITION: edition of 2 + artis’t proof

The series The invention of territories 3,4,5,6 was born from our interest for various methods of territorial triangulation, of which the one used as early as the 16th century to measure the distance between two cities through triangular geometry. Or, the more recent global positioning system (GPS). We want to take a closer look at spacial environment in the sense of this intersecting of time with the space that allows delimiting, or monitoring, the territory. We examine the way the territory is built and transforms itself. Following this reflection, we have created topographies oscillating between the celestial and the terrestrial, rhythmically swayed by the lines of time. The invention of intuitive and indeterminate territories opens up to the possibility of relinquishing ways with our usual perception of time and space and adopting a different mindset.

Exhibition

2015 ELLEPHANT, Montreal (Quebec) Canada