Les monuments errants n°1 — The Wandering Monuments #1, 2023

Les monuments errants n°1, 2023

Vidéo monobande 4 K avec son, 5 min 02s (en boucle)

Les Monuments errants n°1 met en évidence les forces, les rythmes et la présence magnétique des icebergs, ces êtres actifs qui vivent, se déplacent et participent à la vie sociale des communautés où ils se retrouvent. Le peuple des Premières Nations Tlingits (peuple des marées) raconte dans certains récits que les glaciers écoutent, ouvrant une autre fenêtre sur une manière différente d’être en relation avec ces monumentales masses de glace d’eau douce flottant dans l’immensité de la mer. Cette connexion sensible entre nature et culture met de l’avant l’idée selon laquelle l’humain et l’ensemble des êtres vivants créent et maintiennent mutuellement un monde habitable.

L’œuvre vidéo juxtaposent des images tournées lors d’un séjour sur la côte est de Terre-Neuve-et-Labrador — entre King’s Point et Saint-John’s — où ils ont suivi la route des icebergs. Elles présentent les icebergs métamorphosés et fantasmés à partir de leurs expériences en observant in situ leurs formes sculpturales et leurs étrangetés temporelles et spatiales. Leurs identités troubles et plurielles se situent entre créatures imaginaires et paysages abstraits.

La composition sonore, offre une expérience d’écoute plurisensorielle d’un monde qui semble insondable. Grâce à des instruments de captations sonores permettant d’écouter la dynamique interne des icebergs, de la mer et des sols, les artistes nous invitent à l’écoute d’un univers sonore unique où des couches successives de sons aux intonations variées se déploient : le craquement et le pétillement des icebergs, la voix des crustacés et les zones littorales balayées par la mer qui font résonner le sol de manière singulière.

En explorant l’extraordinaire diversité acoustique et matérielle des icebergs et de leur environnement, leur recherche sur le terrain tente de rendre compte de leur exceptionnelle temporalité. Émerveillés et inquiétés devant la présence de ces majestueuses sculptures de glaces éphémères errant sur les eaux qui sont l’aboutissement d’un processus millénaire qui les verra complètement fondre en l’espace de quelques mois seulement. En effet, pour les chercheurs scientifiques, 49% des glaciers du monde sont appelés à disparaitre d’ici la fin du siècle. Il y aura donc de plus en plus d’icebergs qui fondront dans la mer du Labrador et de moins en moins arriveront jusqu’à Terre-Neuve. Ces êtres actifs et réactifs qui sont des partenaires de la vie sociale des communautés concernées semblent aujourd’hui être une espèce en danger et ils sont devenus le symbole d’une planète en détresse.

Les artistes souhaitent en complicité avec la réflexion du philosophe Olivier Remaud : « Suggérer une expérience symbiotique, tout en étant à l’écart, afin de les considérer non pas comme des choses, mais des entités vivantes avec lesquelles nous avons des affiliations. »

Exposition

2023-2024 Renaissance 3.0. A Base Camp for New Alliances of Art and Science in 21st Century, ZKM Centre d’Art et des Médias Karlsruhe, Allemagne. Commisaire : Anett Holzheid. Du 12 août 2023 au 25 février 2024.

Aide financière

Conseil des arts du Canada

Images

Vue d’installation « Renaissance 3.0. A Basecamp for New Alliances of Art and Science in the 21rst Century », ZKM Center for Art and Media Karlsruhe, 25 mars 2023 au 4 février 2024. Photo: Tobias Wootton

The Wandering Monuments #1, 2023

Single-channel HD 4K video with sound, 5min 02s (looped)

Icebergs – the cold mesmerizing matter of the sea – captivate human attention with their magnitude, purity, and richness of form. Mirage-like as they may be, they are geological manifestations of persistency. Yet the blocks are becoming ephemeral beings, as Promethean man fuels the atmosphere.

“The sounds that icebergs emit make up a varied vocabulary that travels from bay to bay. Each iceberg has its own unique sound and visual signature.” (Béchard Hudon)

In June 2023, Catherine Béchard and Sabin Hudon were traveling along the Iceberg Alley in Newfoundland and Labrador. The Canadian media artists approached the icebergs with hydrophones, microphones, and geophones (seismic sensors designed by the artists to capture ground vibrations). These tools are essential in oceanographic research to forecast the dynamics of ice-melting processes and model their effects on maritime systems.

The artistic research undertaken by Béchard Hudon is part of their current project that will lead to a spatial installation. As the first production stage of this work-in-progress, the ZKM is showing a montage video featuring an artistically modified monolith as a seemingly affixed sculpture in flowing waters. The transfer of the sizzling, crackling, and creaking sounds into the exhibition space contrasts with the silent presence of the iceberg shown in the video. What at first may sound like meditative tunes of nature intensify in the course of listening and becomes a communicative encounter of depth. Does sensing an enigmatic consent prevail – or do we acknowledge a threatening gnawing? (Anett Holzheid)

Exhibition

2023-2024 Renaissance 3.0. A Base Camp for New Alliances of Art and Science in 21st Century, ZKM Center for Art and Media Karlsruhe, Germany. Curator: Anett Holzheid. August 12, 2023 to February 25, 2024.

Financial support

Canada Council for the Arts

Images

Installation view « Renaissance 3.0. A Basecamp for New Alliances of Art and Science in the 21rst Century », ZKM Center for Art and Media Karlsruhe, March 25th 2023 – Feb 4th 2024. Photo: Tobias Wootton