Configurations du sensible, 2022


Configurations du sensible

Salle Alfred Pellan de la Maison des arts de Laval, Laval
20 février – 16 avril, 2022
Commissaire : Aseman Sabet

Par une recherche attentive sur les vibrations acoustiques et spatiales, le travail de Catherine Béchard et Sabin Hudon explore ce qui échappe à la perception immédiate. Cette volonté de donner corps à l’invisible se traduit en des œuvres sonores, installatives, vidéographiques ou cinétiques qui témoignent d’un travail de terrain s’apparentant à une libre forme d’archéologie.

Rassemblant leurs plus récentes productions, cette exposition marque un nouveau chapitre dans le corpus du duo. Par des jeux de résonances optiques et auditives, les œuvres présentées déploient un langage structurel qui renvoie, d’une part, au monde naturel et, d’autre part, au monde construit par l’humain. Il en ressort une tension entre la logique plus organique et intuitive de la nature et celle de l’espace social qui, le plus souvent, est balisé de manière à dicter certains usages et comportements.

Conçue comme une imposante sculpture sonore dont les qualités architecturales invitent à une posture d’écoute dans la traversée, L’en deçà (2021) cristallise cette dualité. Dans une enceinte de bois aux consonances minimalistes, des transducteurs permettent d’entendre une composition de sons et d’infrasons telluriques et marins captés sur la Côte-Nord au moyen de géophones et d’hydrophones. Les trois sculptures murales cinétiques de la série Mécanismes de dessaisissement (2019-2021) tendent, quant à elles, à générer des espaces perceptifs oscillatoires. À travers des modulations lumineuses et des effets de rayures en transparence, les formes géométriques superposées engagent une réflexion sur la muabilité de nos environnements et, au détour, de nos schémas mentaux les plus ancrés.

Cette idée de territoires physiques et psychologiques en mouvement apparaît également avec force dans la vidéo Le fleuve, 50° 11′ 53,8” N., 66° 4′ 10″ O. (2021). Le flot continu des vagues du Saint-Laurent devient ici une matière kaléidoscopique qui met en relief la cohérence interne des systèmes naturels, leur temporalité longue et une possible portée harmonieuse des actions humaines sur les habitats qui nous entourent. — Aseman Sabet, commissaire

Exposition

2022 Configurations du sensible, Salle Alfred Pellan, Maison des arts de Laval, Québec, Canada. Commissaire : Aseman Sabet

Couverture médiatique et publication

SIROIS-ROULEAU, Dominique, Configurations du sensible, Esse numéro 105 — printemps 2022, p. 112 et en ligne
LALIBERTÉ, Eve, Faire résonner le territoire, Signé Laval, 14 mars 2022, en ligne
CAMPEAU, Sylvain, « La plastique des sens », En toutes lettres, 4 mars 2022, en ligne

Aide financière

Conseil des arts du Canada

Photos

Richard Max-Tremblay