La Chute des potentiels / Free-Fall of Possibilities — 2009-2010

INSTALLATION CINÉTIQUE ET SONORE
MATÉRIAUX : cannes à pêche, bois, moteurs à pas, moteurs vibratoires, aluminium, récipients de verre, fils, capteurs de mouvement, électroniques
Dimensions : 4m x 3,5 m

La chute des potentiels est composée de 10 modules mécaniques automatisés. Il s’agit de cannes à pêche au bout desquelles sont suspendus des petits moteurs vibratoires. Ainsi articulé et adapté au bout d’une ligne, cet appât vibrant, ce leurre factice, entre en contact avec des objets de verre en nombre et en forme variés. S’ensuit alors un ballet mécanique, sorte de vertige sonore, chorégraphie qui anime une multitude de sons aléatoire, soudain et inattendu. La chute des potentiels s’intéresse aux déplacements humains dans l’espace et dans le temps. La série de mouvement mécanique, de séquence et d’événement sonore traduit l’expérience empirique qu’à notre insu, nous faisons de la réalité. C’est ainsi que pour le visiteur, la temporalité des perceptions sensorielles change de nature. Tantôt contemplatives, elles lissent l’instant et l’effleurent, ou au contraire suractivées, stimulées, elles crées des moments d’agitation intense, de frénésie et d’instabilité. Dans le piège de l’observation, le visiteur actualise ses propres événements. Ceux-ci surgissent, se composent, se défont, s’altèrent à tout moment, trompent et pervertissent l’intuition sensorielle. La chute des potentiels se veut ainsi la métaphore de “toutes ces petites morts” qui habitent et ponctuent notre existence. Celle du langage; dans la parole suspendue, non dite. Celle du geste, dans l’élan freiné, avorté, interrompu, ou sciemment abandonné. Elle est cette appréhension, cette tension constante d’une réalité anticipée dont la dynamique nous échappe.

Expositions

INDIVIDUELLES
2013 Espace F, Matane (QC) Canada
2013 Galerie l’Œuvre de l’autre, Université du Québec à Chicoutimi, Chicoutimi (QC) Canada
2011 Axenéo7, Gatineau (QC) Canada (commissaires : Marie-Hélène Leblanc & Steven Loft)
2010 Galerie B-312, Montréal (QC) Canada
2010 TINA B. The Prague Contemporary Art Festival, Prague (République Tchèque) (commissaire : TINA B.)

COLLECTIVES
2015 Quebec Digital, Knockdown Center, Queens, New York
Commissaire : Nicole Gingras

Périodiques

2016 BOURDAGE, Esther, « Retour sur le Quebec Digital Art in New York : la signature québécoise », ETC Media, no 107, Montréal, pp. 78-79
2013 PELLETIER, Romain, « Des installations sonores de Catherine Béchard et Sabin Hudon », La Voix de la Matanie, Matane, 3 décembre
2013 BLACKBURN, Richard, « Venez mordre à l’hameçon », Le Progrès-Chicoutimi, Chicoutimi, 13 octobre, p. 45
2011 PARKINSON, Jaenine, « Objet Indirect Object », Artengine, Ottawa
2011 LE VAN, Kathy, « La matière et le son », Voir, Gatineau-Ottawa, volume 11 numéro 12, p.8
2011 LEBLANC, Marie-Hélène and LOFT, Steven, « Objet Indirect Object, Les mécanismes analogiques en arts médiatiques », Daïmon, Gatineau, 15 p.
2010 « TINA B. 2010 », The Prague Contemporary Art Festival, Prague, 213 p.

Collaborateur

Marc Juneau > Design de la carte de contrôle et de l’interface de programmation

Images

Les artistes

Support financier

Conseil des arts et des lettres du Québec

KINETIC SOUND INSTALLATION
MATERIALS: wood, carbon, aluminum, fishing poles, glass containers, stepper motors, vibrating motors, motion sensors, electronics, cables
Dimensions: 13′ x 12′

Free-fall of possibilities is made up of ten automated mechanical units. They are in fact fishing rods to which are attached tiny vibratory motors. Swivelling freely at the end of the lines, they become vibrating baits, artificial lures that come into contact with glass containers of various shapes and sizes. This launches a mechanical ballet, a kind of resonant vertigo, a choreography producing a multitude of aleatory, sudden and unexpected sounds. Free-fall of possibilities is about human movement within space and time. A string of mechanical movements, of acoustic sequences and events translate the empirical experience that we unconsciously make of reality. The visitor witnesses an alteration in the temporality of sensory perceptions. At times contemplative, they smooth out and skim over time; at others overactive and stimulated, they go to the other extreme tossing about in intense, frenetic and unstable movements. Caught up in observation, the visitor continually reshapes his own chain of events. They materialise, rearrange, break up, change at a moment’s notice, mislead and distort sensory intuition. Free-fall of possibilities is meant as a metaphor for all of the “little deaths” that we mourn throughout our lifetime. The one of language: restrained and unspoken words. The one of gesture: curbed, aborted, interrupted or consciously abandoned impulses. It embodies these apprehensions, these constant tensions produced by an anticipated reality whose dynamics persistently elude us.

Exhibitions

SOLO
2013 Espace F, Matane (QC) Canada
2013 Galerie l’Œuvre de l’autre, Université du Québec à Chicoutimi, Chicoutimi (QC) Canada
2011 Axenéo7, curators : Marie-Hélène Leblanc & Steven Loft, Gatineau (QC) Canada
2010 Galerie B-312, Montréal (QC) Canada
2010 TINA B. The Prague Contemporary Art Festival, curator : TINA B, Prague (Czech Republic)

GROUP
2015 Quebec Digital, Knockdown Center, Queens, New York
Curator: Nicole Gingras

Périodiques

2016 BOURDAGE, Esther, « Retour sur le Quebec Digital Art in New York : la signature québécoise », ETC Media, no 107, Montréal, pp. 78-79
2013 PELLETIER, Romain, « Des installations sonores de Catherine Béchard et Sabin Hudon », La Voix de la Matanie, Matane, December 3
2013 BLACKBURN, Richard, « Venez mordre à l’hameçon », Le Progrès-Chicoutimi, Chicoutimi, October 13, p. 45
2011 PARKINSON, Jaenine, « Objet Indirect Object », Artengine, Ottawa
2011 LE VAN, Kathy, « La matière et le son », Voir, Gatineau-Ottawa, volume 11 numéro 12, p. 8
2011 LEBLANC, Marie-Hélène and LOFT, Steven, « Objet Indirect Object, Les mécanismes analogiques en arts médiatiques », Daïmon, Gatineau, 15 p.
2010 « TINA B. 2010 », The Prague Contemporary Art Festival, Prague, 213 p.

Collaborator

Marc Juneau > Design of the programming Interface and controlling cards

Images

The artists

Financial support

Conseil des arts et des lettres du Québec

Translation

Katryn Casault